Oïkos Kaï Bios Patrimoine Nature et Vie

photo © Patricia Faure

«  A la Madeleine, la noix est pleine »

Une fois

n'est pas coutume...

pour éveiller la nature en soi, «Nourrir son

âme au fil des mois», informations auprès d’IFPS

Nouvelles du mois

Les enquêtes publiques se succèdent, toutes plus importantes les unes que les autres...

Après celle concernant les terres agricoles de Cranves Sales (PDF disponible ci-dessous), nous avons contribué à celle d’Ambilly contre la destruction d’une trentaine de maisons pour les remplacer par des barres (PDF)*.

 

C’est au tour du Chablais où la création d’une liaison autoroutière entre MACHILLY et THONON-LES-BAINS est l’objet d’une enquête publique préalable à la Déclaration d’utilité publique de ce projet.

Ces trois projets portent un fort préjudice  à l’environnement et nous nous y opposons.

Nous vous suggérons de porter votre voix sur le registre dématérialisé, à cette adresse

Quatre modèles de textes vous étaient proposés pour personnaliser votre message et vous opposer au massacre des zones naturelles en Haute Savoie.(document ci-contre)

Tout citoyen français peut déposer une contribution. 

Vous aviez jusqu’au 13 juillet à 12 h, l'enquête est désormais close.

D'ici la fin juillet, nous devrions avoir l'avis du commissaire enquêteur concernant Borly II et Ambilly .

 

Ci-après,  quelques extraits de notre courrier.

 

*La commune révise aussi son Plan Local d’Urbanisme, l’enquête durait jusqu'au 6 juillet, le dossier est encore à cette adresse   

 

Ci-dessous, le PDF des deux contributions d'Oïkos Kaï Bios citées; la dernière, objet de nos nouvelles du mois, est la 34ème enquête à laquelle nous avons participé depuis 2010.

 

 

quatre lettres-type à personnaliser selon vos souhaits, votre temps, pour participer à l'enqête publique.
CHAQUE MESSAGE COMPTE! D'avance, merci
16 ko
0_218_Modeles_de_lettres_DUP_Chablais.docx

URGENT

appel de Sea Shepherd

CONSULTATION PUBLIQUE POUR LES DAUPHINS VICTIMES DE LA PÊCHE   jusqu'au 23 juillet 2018 sur le lien suivant : consultation

Détails à cette adresse

 

Les Saintes

du jour

23 juil

Ste Brigitte de Suède (1373) 

24 juil

 Ste Christine (V. 300) martyre




 

 

 

 

22 juillet

 Ste Marie de Magdala, Marie-Madeleine 

Seule disciple femme de Jésus, Marie-Madeleine le suivra jusqu’à la fin de sa vie et fut témoin de tous les évènements qui la jalonnèrent. . Elle est la première à le rencontrer après la Résurrection. Jacques de Voragine raconte qu'après la mort du Christ, elle vint s’installer près de la Sainte-Baume en France.

Son tombeau se trouve à Saint-Maximin-la Sainte-Baume.

Elle est la patronne des cordiers. Elle est honorée aussi chez les orthodoxes.

Attentats islamistes

 

Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches.  


2018


12 mai 18


Attaque au couteau à Paris, un homme égorgé,   4 blessés

(source BFMTV

Direct,le 13 mai, dont à 10h32), 

 

23 mars,


« Mireille Knoll a pu échapper à la Rafle du Vel’ d’Hiv’ ......en 1942, elle a succombé en 2018 face à la haine et la barbarie d’un islamiste*, poignardée à 11 reprises, dans

l’appartement familial,

avenue Philippe Auguste Paris 11e. C’est la même barbarie qui tue des enfants juifs à Toulouse, égorge un prêtre dans son église à Saint-Etienne-de-Rouvray ou un officier de gendarmerie à Trèbes ». Meyer Habib, député.

*(Il s’agit d’un voisin qui venait de sortir de prison après avoir été incarcéré pour attouchements

sexuels sur une fillette de 12 ans…)

 

dans l’Aude : 4 morts dont un gendarme égorgé (Arnaud Beltrame) et 15 blessés dont plusieurs gravement à Carcassonne et à Trèbes (prise d’otages dans un supermarché)



22 février,

Allemagne : un prêtre est assassiné par l’immigré qu’il a accueilli dans son presbytère  

21 février, attaque au couteau à Fleury-Mérogis, le surveillant souffre entre autres d’une plaie à l’œil

 

19 janvier : 2 gardiens de prison agressés à Borgo (Corse), l’un est touché à la gorge par un coup de couteau

11 janvier: 3 surveillants pénitentiaires de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) poignardés,  

 

2017


29 décembre :  10 chrétiens coptes tués en Égypte, plusieurs blessés, dans la banlieue sud du Caire

27 décembre, chez nos amis russes, explosion dans un supermarché de St Pétersbourg, 13 blessés

 

31 octobre, attaque à la camionnette à New York, 8 morts et 11 blessés

13 octobre, une femme de 79 ans qui aidait les clandestins a été poignardée par l’un d’eux à Oloron Sainte-Marie ; elle est dans un état critique.

12 octobre : au Caire (Egypte), attaque au hachoir, un prêtre copte assassiné, un autre blessé.

Jeudi 5 octobre, à  Nantes, un prêtre est menacé en pleine messe avec un révolver– l’arme était peut-être un pistolet d’alarme

Lundi 2 octobre, tentative d’attentat à Paris (XVIème)   

 Dimanche 1er octobre,

   Attaque au couteau à Marseille : 2 femmes ont été tuées, l’une égorgée

   Aux USA, fusillade lors d’un concert country à Las Vegas : 58 morts, plus de 220 blessés

       Au Canada, à

Edmonton, agression

d’un policier à l’arme blanche, puis une

camionnette fonce dans la foule : 5 blessés


Vendredi 15 septembre

    fin de matinée, attaque au marteau à

Chalon/Saône :

2 blessés graves

   attentat à Londres dans le métro à 8h20 :  29 blessés

    à Paris, 6h 30, station Châtelet, un militaire attaqué au couteau


Vendredi 25 août, deux attaques au couteau

à Londres contre des policiers : deux blessés

à Bruxelles, contre les militaires : deux soldats blessés

Lundi 21 août, Marseille, une voiture fonce sur deux abris bus ; 1 mort, plusieurs blessés

Vendredi 18 août, en Finlande, à Turku, un homme poignarde plusieurs personnes : 2 morts et 6 blessés

Jeudi 17 août, en Espagne, vers minuit une voiture fauche des piétons sur la   promenade de bord de mer à Cambrilis, l’après-midi une camionnette fonce dans la foule à Barcelone :  15 16 morts et plusieurs centaines de  blessés

Lundi 14 août, Sept-Sorts, Seine et Marne,  voiture-bélier dans une pizzeria :

1 mort et 13 blessés

Le 13 août, dans une église d’Annemasse, menaces lors d’un baptême : «Croyez en Dieu car vous êtes en danger» ; pour le Procureur de la République de Thonon Philippe Toccanier «Cet homme-là est une bombe à retardement qui n'était pas loin du passage à l'acte»

Mercredi 9 août, une voiture fonce sur des militaires à Levallois-Perret, 6 blessés dont deux gravement

Samedi 5 août, tentative d’attentat à la Tour Eiffel : un homme muni d’un couteau force le contrôle de sécurité

 

Vendredi 28 juillet,

Hambourg, attaque au couteau dans un supermarché, un mort et six blessés

Mardi 4 juillet, vers 2h30, un militaire de l’Opération Sentinelle a été poignardé à Montpellier

 

Lundi 19 juin, nouvelle tentative d’attentat sur les Champs Elysées : une voiture fonce sur un fourgon de gendarmes

 Lot et Garonne, le 18 juin, un agriculteur est poignardé, .

 Le 16 juin, meurtre de Hadas Malka, garde-frontière, Jérusalem

Le 6 juin, attaque d’un policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris

 Le 3 juin Londres :

    8 morts, 48 blessés


Le 26 mai, Plateau d’Abou Tartour, Egypte, 35 pèlerins coptes assassinés, des blessés ;

 Le 22 mai, Manchester, 22 victimes et de nombreux blessés ;

 

Le 20 avril, Champs Élysées, un policier tué

En Égypte, le 9 avril à Tanta et à Alexandrie

En Suède, le 7 avril à Stockholm;

Le 4 avril, Paris XIème, Sarah Halimi

 En Russie, le 3 avril, Saint-Pétersbourg,


Chez les Britanniques, le 22 mars à Londres;

 

Le 3 février 2017

assassinat du Dr Rousseaux à Nogent-le-Rotrou  ; Attaque à la machette de militaires au Louvre


  2016

Chez nos amis allemands, Berlin, marché de Noël le  19 décembre;


 StEtienne-du-Rouvray le 26 juillet; 

Nice le 14 juillet ;


 Magnanville le 14 juin 2016 

 

  2015

 Le 13 novembre,  Le Bataclan


 Le Thalys le 21 août ;


St Quentin-Fallavier le 26 juin ;


 Villejuif, Aurélie Chatelain, assassinée en avril par un islamiste qui avait le projet d’attentats dans plusieurs églises.

 

supermarché Casher le 9 janvier ;

Montrouge le 8,

 Charlie Hebdo le 7 janvier 2015


2014, septembre, Hervé Gourdel est assassiné en Algérie


  2012, mars, Montauban et Toulouse


  2010 en Turquie, le 3 juin  à Iskenderun, près d'Antakya (Antioche), Mgr Luigi Padovese, chef de l’Église catholique de Turquie a été poignardé

 

 1995  

Villeurbanne,7 septembre

  1995 Paris :

 17 octobre RER C

  6 octobre, avenue d’Italie :

17 août, Place Charles de Gaulle,

  25 juillet, Gare St Michel ;

 


 Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches.

Rejoignez la marche de l'ACPAT, pour un jour ou toute la semaine du 25 au 30 juillet, de Bonne sur Menoge à Thonon les Bains Détails sur le fichier pdf !

Enquête publique préalable à la déclaration d’utilité  publique . Projet  d’acquisitions  d’immeubles  relatives  au  projet  de 
renouvellement urbain du
quartier de la rue de Genève en vue du passage du tramway..
1.L’INTÉRÊT PUBLIC 
2.L’ENVIRONNEMENT 
3.LE PROJET ET L’ARGENT PUBLIC
, nos craintes
1,7 Mo
2018_06_Enq_Publ_DUP_AMBILLY_18_juin.pdf
Enquête publique préalable à la délivrance d’un permis d'aménager pour un lotissement de 80 parcelles dans la zone d'activités économiques "Borly 2. En mai 2018 à  Cranves-Sales. A l’enquête d’utilité publique préalable à la désaffection à un usage public de chemins ruraux en 2017 a succédé cette enquête qui prévoit de transformer 20 ha de terres cultivées en zone artisanale alors que des friches industrielles et des terrains existent sur l’agglomération.
1,5 Mo
2018_05_ENQUETE_publique_BORLY_II.pdf
Affiche marche V4
750 ko
Affiche_marche_V4.pdf

Nouveau !

Pour en savoir plus sur les enquêtes publiques, c’est en page  « législation »

 

ENQUÊTE PUBLIQUE PRÉALABLE A LA DÉCLARATION D’UTILITÉ PUBLIQUE DE LA CRÉATION D’UNE LIAISON AUTOROUTIÈRE  

ENTRE MACHILLY ET THONON-LES-BAINS

SUPPRESSION DES PASSAGES A NIVEAU N°65 ET 66 A PERRIGNIER

COMPTEURS LINKY

Une bonne nouvelle de la mairie d’Ambilly

L’article du Dauphiné Libéré du 21 avril 2018

 « AMBILLY

Compteurs électriques communicants, les élus n’en veulent pas »

 nous apprenait que la commune avait voté une motion le 29 mars.

Nous avons écrit au Maire pour en savoir plus. Il nous a fait parvenir le texte de cette motion. Nous vous le laissons découvrir ( PDF)

Annemasse, le 27 juin 2018

 

Madame le Président de la Commission d’Enquête,

                                                                                    

L’association Oïkos Kaï Bios souhaite s’exprimer sur l'enquête publique préalable à la Déclaration d’utilité publique de la création d’une liaison autoroutière entre MACHILLY et THONON-LES-BAINS et la suppression des passages à niveau n°65 et n°66 sur la commune de PERRIGNIER.

 

 

1.     POLLUTIONS LIEES AU CHANTIER,

nos craintes

 

 En plus de l’emprise de l’autoroute, les travaux seront source de destruction des milieux et d’éventuelles pollutions des sols, des ruisseaux et sources....

 

Les eaux souterraines sont vulnérables, notamment le captage du Bois d’Anthy, et les eaux superficielles ne seront pas épargnées par le chantier.

Certes, des mesures seront prises, comme il est mentionné dans le tableau page 29/49 du Résumé non technique de l’étude d’impact.................

 

 

 

Notre prochain stand     Vendredi 25 août

Journée des Animaux sans Foyer ISAR   à Annemasse Nous avons écrit à plusieurs collectivités locales au sujet de la fourrière : combien d’euthanasies ? Beaucoup de nos lecteurs nous ayant informés de leur douleur à voir le nombre élevé d’euthanasies, nous avons décidé de ne plus publier les chiffres. Sachez seulement que la situation n’a guère évolué.        

 

 

 

 

 

 

Une pétition est à signer en ligne, à cette adresse, merci de diffuser

 

 

2.     Le MILEU NATUREL

 

Construire une autoroute aurait des conséquences graves sur la faune et la flore, que ce soit au niveau des espèces protégées, des zones humides, ou encore des liens entre les divers espaces naturels.

 

En effet, l’Autorité gouvernementale, dans son Avis page 14/75, nous apprend qu’ :

« Au total, 126 ha d’habitats naturels seront détruits par le projet, dont 77,3 ha sont des habitats naturels d’intérêt communautaire (parmi lesquels 4,2 ha d’habitats prioritaires). Il est notamment à souligner la destruction de :

􀁸 25,7 ha d’habitats de reproduction et 57,8 ha d’habitats utilisés pour le repos ou

l’hivernage des amphibiens ;

􀁸 118,1 ha d’habitats utilisés par les reptiles ;

􀁸 121,8 ha d’habitats utilisés par les oiseaux ;

􀁸 119,4 ha d’habitats utilisés par les chauves-souris ;

􀁸 autres mammifères : 8,1 ha d’habitats du Castor d’Europe, 62,4 ha d’habitats de l’Écureuil roux, 103,2 ha du Hérisson d’Europe, 40,8 ha du Muscardin.

L’importance de ces destructions est à mettre en regard des apports du projet. L’Ae souligne les particularités de la forêt de Planbois (la majorité du projet affectant cette forêt) qui, bien que forêt de plaine, comporte de nombreux éléments faunistiques et floristiques montagnards. Cela en fait un milieu particulièrement riche et intéressant..... »

 

En complément de l’avis de l’Autorité gouvernementale cité, nous pouvons lire page 117/311 de l’étude d’impact.....

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, d’autres espèces sont menacées, comme les chiroptères : « Vingt-deux espèces de chauves-souris sont présentes sur l’aire d’étude. Les milieux sont constitués d’une mosaïque d’habitats favorables aux chauves-souris, que ce soit pour l’alimentation, le gîte ou le transit. ..................... Avec la présence de quinze espèces patrimoniales et des habitats favorables et bien préservés, les enjeux chiroptérologiques sont considérés comme forts sur l’aire d’étude. »

                                                                               

Quant aux forêts, mentionnées dans le même document, nous regrettons que l’impact du projet ait peut-être été minimisé : « Certains secteurs semblent présenter des enjeux plus faibles au niveau de la flore, notamment de grandes surfaces forestières abritant des communautés végétales à large répartition et communes pour la région naturelle du bassin lémanique. ». A l’heure du réchauffement climatique, les bois sont des zones majeures qu’il convient de préserver. Les arbres sont précieux, ils nous protègent des diverses pollutions ainsi que des fortes chaleurs, et ils fournissent des espaces de refuge à la faune.

 

 

 

Le calendrier des saints est disponible en page Racines chrétiennes

 LSCV 

Non aux tests cruels sur les animaux, STOP à la mort lente et effroyable de milliers d’animaux pour les produits esthétiques distribués par Nestlé ! Une pétition à signer en ligne à cette adresse

OÏKOS KAÏ BIOS EST  EN CAMPAGNE contre la présence des ours dans les fêtes locales

lire en page "nos pétitions et lettres-types.", un modèle de lettre est à télécharger.

..d'avance, merci

Association amie

La violence manifestée entre les hommes nous révolte et nous attriste tout autant que celle exercée sur les animaux et sur la nature. Dans le sens d’une amélioration des relations  interhumaines, nous avons le plaisir de relayer les activités de l’IFPS (Institut de Formation en Psychothérapie et Sexothérapie)  www.sexologieclinique-couple-formation.fr.

 

 

3.     QUALITE de L’AIR :   LES ALTERNATIVES A L’AUTOROUTE,        LE FRET FERROVIAIRE

 

La création de cette autoroute semble être la seule réponse apportée à l’encombrement des routes à certaines heures. D’autres solutions existent, comme le covoiturage d’ailleurs encouragé par la Région Rhône-Alpes

https://movici.auvergnerhonealpes.fr/communautes/covoiturages/departement-de-la-haute-savoie ou les transports en commun, qu’ils empruntent la route ou le rail.

 

Comme l’indique l’Evaluation socio économique, page 37/91, les alternatives à la voiture existent,

Ø  Les autocars

2.4.3.1 Les transports par car

Le Chablais est desservi par le réseau de lignes interurbaines de Haute-Savoie LIHSA. Il fonctionne principalement entre Thonon-les-Bains et Genève et pour les trajets domicile-travail.

La ligne T71 Évian-les-Bains – Thonon-les-Bains – Douvaine – Genève offre 23 allers et 22 retours entre Thonon-les-Bains et Genève avec une fréquence de 15 minutes aux heures de pointe. .........

 

Si des transports en commun performants sont une solution, nous nous demandons pourquoi ils ne sont pas plus nombreux à rouler au gaz (GPL/GNV).

 

Ce carburant est bien moins polluant que le Diesel ou encore les moteurs électriques (les batteries polluent et l’électricité nucléaire n’est pas sans danger sur la santé humaine et sur l’environnement).

L’association avait interrogé Annemasse-Agglo lors de l’enquête publique concernant la mise en place du BHNS ; nous souhaitions que les nouveaux bus fonctionnent au gaz. Ce fut hélas sans succès.

Or, des villes ont fait ce choix. Par exemple, récemment, Toulouse et Grenoble comme l’indiquent les articles suivants :

« Le 15 mai à Toulouse, présentation de l'expérimentation d'autocars au gaz par la Régie départementale des transports, Verbus et Autocars ORTET ! », le document est disponible à cette adresse https://www.afgnv.info/Le-15-mai-a-Toulouse-presentation-de-l-experimentation-d-autocars-au-gaz-par-la-Regie-departementale-des-transports_a1068.html

« Treize autobus Scania Citywide Low Entry au GNV commandés par la Semitag, le réseau de transports de l'agglomération grenobloise ! », lien vers l’article https://www.afgnv.info/Tre

ize-autobus-Scania-Citywide-Low-Entry-au-GNV-commandes-par-la-Semitag-le-reseau-de-transports-de-l-agglomeration_a1025.html

 

................................

 

 

 

 

 

 

 


Les alternatives de type autobus, en l’état actuel, sont donc très polluantes. Nous leur préférons le train, ou des carburants comme le GPL, le GNV.

 

En ce qui concerne le rail, nous lisons, page 37/91 de l’Evaluation socio économique 

  « 2.4.3.2 Les transports ferroviaires

Le Chablais est desservi par une ligne ferroviaire reliant Annemasse à Evian-les-Bains en 45 minutes. Cette ligne dessert les gares françaises de la rive Sud du pourtour lémanique : Machilly, Bons-en-Chablais, Perrignier et Thonon-les-Bains (Figure 54). L’accès pour Genève est ensuite plus délicat, la solution proposée consistant à prendre un autocar pour Genève Eaux-Vives. Les temps de parcours sont beaucoup plus longs (compter 2 heures pour rejoindre Thonon à Genève).

La fréquence offerte en semaine entre le Chablais et Annemasse est de 12 allers et 10 retours par jour. Bien qu’assez peu équipé en grandes infrastructures de transport, le Chablais est situé à proximité d’Annemasse et de Bellegarde (à respectivement 30 minutes et 1h en train) qui sont des noeuds ferroviaires. La demande est marquée jusqu’en 2012 par une constante augmentation de la fréquentation des gares (Figure 55).

Depuis 2012, une baisse de la fréquentation s’observe dans toutes les gares. »

 

Nous nous interrogeons sur cette baisse.  La meilleure fréquence offerte par les lignes interurbaines LIHSA apporte sans doute un élément de réponse : 23 allers et 22 retours entre Thonon-les-Bains et Genève par bus contre 12 allers et 10 retours par le rail.

 

Les propos du maire de Genève, Rémy Pagani, lors de l’Agrovélorution Chablais  du 27 mai 2018 confirment ce désintérêt pour le train : « de l’autre côté du Léman, 30 % des gens ont un abonnement CFF, de ce côté (en Haute-Savoie), 3% seulement ». Il s’est d’ailleurs exprimé contre l’autoroute au nom de l’Exécutif de la cité helvétique. L’intervention est disponible à cette adresse  https://youtu.be/fFzVgzovnTs 

                                                                                               

Nous faisons aussi ce constat, que ce soit pour le transport de voyageurs ou pour le fret.

Dans ce sens, Oïkos Kaï Bios a sollicité le Conseil départemental ainsi que la Région :

le Léman Express aurait d’autant plus de succès que les voies seraient doublées.

Si ce n’est pas encore à l’ordre du jour, nous avons cependant une réponse du Responsable de service à la Direction des Transports de la Région Auvergne - Rhône-Alpes :

« Vous interrogez la Région sur l'opportunité du doublement des voies de chemin de fer en Haute Savoie dans le cadre du projet Léman Express. Aussi je souhaite vous préciser que ce doublement intégral du réseau ferré demanderait des décennies pour réaliser ces travaux. De plus les financements pour effectuer ces améliorations ne sont pas disponibles à brève échéance.

 

L'amélioration de l'offre du genevois passe donc par plusieurs étapes :
- à court terme, l'amélioration de l'offre du genevois français est liée à la mise en service du Léman Express en 2020. Pour mettre en oeuvre cette amélioration de la desserte envisagée par la Région en lien avec les partenaires suisses, SNCF M et SNCF R ont identifié d'importants travaux d'infra liés au CEVA France (amélioration de la signalisation, nouvelle voie sur la section franco-sujisse, etc), pour un montant de plus de 230 M d'€ (dont 55 M d'€ de la Région). Le financement a été consolidé dans le cadre du précédent Contrat de Plan Etat Région et la majeure partie des travaux d'infra CEVA sur le périmètre français sont prévus en 2018. »
 

 

Quant au fret ferroviaire, en 2017, le rapport de l’enquête publique déposée par la SAEME  (Société anonyme des Eaux Minérales d’Evian) apportait le même questionnement. Le commissaire enquêteur Monsieur Vandame interrogeait les autorités en ces termes: « le site de l’usine d’Amphion est directement raccordé au réseau ferroviaire. Quels sont les freins qui empêchent une utilisation plus systématique du ferroviaire

 

Nous ne pouvons qu’insister sur la faiblesse du rail comme alternative au projet, comme le confirme l’Autorité gouvernementale dans l’avis qu’elle a donné, page 7/75 : « Bien que le schéma multimodal de 1999 soit cité comme document de référence du dossier ainsi que la liaison ferroviaire Ceva3 entre Annemasse et Genève et plusieurs lignes de bus à haut niveau de service sur le territoire, l’approche du projet ne tient compte que du mode routier, en particulier dans l’étude des variantes. ».

Le doublement des voies que nous avions déjà préconisé en 2015 (page 21/62 du bilan de la concertation) devrait être mis en œuvre dans les meilleurs délais. Ce serait une meilleure utilisation de l’argent public que ce projet d’autoroute.

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

1.     QUALITE de L’AIR :   LES ALTERNATIVES A L’AUTOROUTE,        LE FRET FERROVIAIRE

 

Journée Internationale des Forêts: action

 

 

 

 

 

 

c'était le 23 mars

à Annemasse

Les arbres sont menacés par l’urbanisation du département et en particulier la région frontalière. Lors de la dernière révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la ville d’Annemasse, nous avons répertorié les espaces boisés classés et espaces verts protégés qui ont été déclassés :

pour les premiers,

la surface est passée

de 3,753 hectares à 1,28

quant aux seconds, leur surface a été divisée par 2,5.

 La liste des arbres classés est disponible ci-dessous et ci-contre (PDF, documents de la mairie),

chacun peut veiller à leur maintien !

4.     LE PROJET ET L’ARGENT PUBLIC

Cette création d’une liaison autoroutière est coûteuse, comme l’indique l’Evaluation socio économique, page 73/91, « La réalisation de la liaison Machilly-Thonon-les-Bains, estimée à 200 millions d’euros hors taxes (aux conditions économiques de janvier 2014), sera prise en charge par le concessionnaire via un apport de fonds propres et des emprunts. Le concessionnaire se rémunérera en contrepartie au moyen du péage. Si les recettes prévisionnelles issues du péage sont insuffisantes pour équilibrer les coûts de construction, une subvention d’équilibre sera prise en charge par le Département de Haute-Savoie. L’éventuelle subvention d’équilibre sera versée par phases par la collectivité pendant la durée des travaux et jusqu’à la mise en service. Son montant sera déterminé au moment

de l’appel d’offres de concession auquel différentes entreprises candidates répondront. La minimisation de la subvention publique constituera l’un des critères de choix pour la désignation du concessionnaire... »

 

Ce projet pose le problème du partenariat public-privé dans la gestion des autoroutes. En effet, c’est avant tout le contribuable qui paie...deux fois, voire trois : pour la construction, au péage et si le gestionnaire n’y trouve pas son compte, comme le rappellent le document ci-dessus ainsi que l’avis de l’Autorité gouvernementale page 6/75 : « La liaison autoroutière reliant Machilly à Thonon-les-Bains est un projet porté par l’État sous la forme d’une autoroute concédée dont la subvention d’équilibre est à la charge du Département de la Haute-Savoie. »

 

Ceci laisse à penser que ce projet n’est pas efficace :

Ø  aurait-on sous-estimé son utilité même ? nous reviendront sur ce point dans notre conclusion

Ø  aurait-on sous-estimé l’usage que les gens en feront ?

Alors pourquoi investir autant dans une autoroute si destructrice de l’environnement ?

 

Par ailleurs, il nous semble que le concessionnaire a beaucoup de liberté d’action dont les conséqueces pourraient être contraires à l‘intérêt public. Par exemple, page 8/75 de l’avis de l’autorité gouvernementale sur l’Etude d’impact nous lisons « La construction d’un centre d’exploitation routière est prévue, pour permettre à l’exploitant d’assurer son entretien et sa viabilité hivernale. Son implantation est envisagée au niveau de Perrignier mais l’implantation définitive est laissée à l’appréciation du concessionnaire. »...........


PLU Annemasse 2017. Partie 2 : arbres remarquables, dès la page 20/32, espaces verts protégés.
10 Mo
1_2_2_rapport_annexes_20161124_partie2ARBRES.pdf

 

CONCLUSION

QUEL INTERET PUBLIC A CE PROJET ?

 

L’un des objectifs du projet, selon Le RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE D'IMPACT, est, page 5/49 : « Au niveau local, améliorer la qualité de vie dans le Chablais en offrant une infrastructure qui déchargera les routes départementales des trafics de transit et d’échange. »

Il est surprenant de constater, à cette même page du document, qu’un autre objectif est d’améliorer les échanges avec Annemasse quand la plus grande partie du trafic routier source de surcharge concerne les échanges avec Genève comme en témoignent les graphiques, page 84/91 de l’Evaluation socio économique

 

Par ailleurs, toujours à cette même page du document, nous lisons

: « Le développement volontariste des transports collectifs, au-delà des aménagements prévus dans le cadre du schéma de désenclavement multimodal du Chablais, ne permet pas de résoudre les problèmes de saturation du réseau routier. »

Comme nous l’avons développé, nous ne sommes pas sûrs que tout ait été mis en œuvre dans ce domaine.

 

Toujours selon le même document, page 42/49, «  L’opération de liaison autoroutière entre Machilly et Thonon-les-Bains est compatible avec le SCoT de la région d’Annemasse. ».

Comment peut-on affirmer une telle compatibilité alors que le SCOT cité est en révision complète, notamment au plan environnemental « ..... le SCOT doit intégrer les notions de préservation de la qualité de l’air et de la biodiversité, les corridors biologiques » ? Les informations sont disponibles sur le site Internet d’Annemasse-Agglo, à cette adresse http://annemasse-agglo.fr/actions-et-projets/amenager-la-ville/revision-scot ?

 

Etant donné le fort impact sur la nature, le manque d’efforts pour de réelles alternatives, et comme le rappelle l’Autorité gouvernementale page 6/75 de son avis : « En l’état du dossier, des insuffisances sur l’évaluation des impacts et sur les mesures de compensation à la destruction d’habitats naturels constituent une faiblesse majeure dans la démonstration de l’utilité publique du projet. », nous sommes opposés à un projet coûteux à tous les niveaux. 

En outre, l’argent public et celui des usagers (souvent le même pour les contribuables) est utilisé au service d’un partenariat public-privé dommageable pour la société et la démocratie.

La meilleure alternative demeure le train, ou, pour les besoins des gens éloignés des dessertes par rail, des bus fonctionnant au gaz, sans oublier le covoiturage.

C’est une question de santé publique : moins de pollution automobile et pas d’atteinte majeure à la nature, préservée pour l’avenir de tous.

 

Manifestation   LPEA, à Guéret, c'était le 7 avril   ​

 

 

Contre la Ferme-Usine des 1000 Veaux, la complicité de l'Etat mais également, et surtout, la production de viande ! 

 

Suite à l'autorisation du Préfet de doubler la capacité d'accueil de la Ferme-Usine des 1000 Veaux ​nous déposons un recours contre cette décision, devant le Tribunal administratif​ et continuons la lutte pour cette dernière bataille qui peut encore

tout changer !

 Evénement Facebook     


 MERCI de signer la Pétition :  

STOP LINKY  74, 

détails à cette adresse

informations de STOP LINKY
110 ko
2017_11_02_Peut_on_faire_confiance_.pdf

  Oïkos Kaï Bios en balade, voir aussi en page dédiée

Première réunion du conseil local de développement (CLD)

Ce jeudi 17 mai, notre présidente est allée à la première réunion du CLD. Oikos kai Bios est membre de ce comité. Lancé par Annemasse Agglo, il est un organe de consultation de la population, selon le principe de la démocratie participative. Ce conseil est ouvert aux membres issus de la société civile (habitants, représentants associatifs, acteurs locaux…). Ce groupe sera consulté sur les orientations majeures des politiques publiques locales. Il pourra aussi faire des propositions. Les projets à discuter porteront sur l’aménagement du territoire, l’urbanisme, la mobilité ….Les membres du conseil rencontreront alors des élus et des experts, pourront faire des visites sur le terrain, se réuniront en groupes de travail…pour au final rendre un avis. L’idée est de renforcer le débat public, de contribuer à la dynamique du territoire dans un souci de cohérence et de cohésion sociale,  Cette première session fut l’occasion de faire connaissance entre participants. Un exposé de son fonctionnement a été présenté par Jean-Marc Borredon, directeur du service « Communication ». Les membres présents ont insisté sur le fait que ces réunions doivent être efficaces de façon à ce que les propositions faites soient réellement prises en compte. Trois co-présidents qui représentent le conseil de développement seront élus par les membres du conseil le 13 juin. Un groupe est déjà en place, 6 volontaires vont plancher sur le Règlement Intérieur du conseil.

Les maires présents, Monsieur Christian Dupessey (maire d’Annemasse et Président d’Annemasse-Agglo), Monsieur   Guillaume Mathelier (maire d’Ambilly), Monsieur Gabriel Doublet (maire de Saint-Cergues), Monsieur Denis Maire (maire de Juvigny) et Monsieur Jacques Bouvard (maire de Machilly) se sont félicités de cette initiative.

                                                                                                                         

                                                                                       Patricia Faure

Chasse : attention, dangers !

Notre  modèle de lettre pour l'arrêt de la chasse le dimanche, à envoyer au Président de la République, est disponible en page  "pétitions et lettres-types"

 

 


                               Jardiner en ville et ensemble

Ce vendredi 18 mai, en fin d’après-midi, Oikos en délégation est allé au Perrier, devant la Maison Nelson Mandela, à une réunion publique sur le jardinage en ville. Transformez la ville en jardin potager : une idée à la fois poétique et écologique car le bio est de rigueur. Pas d’engrais, récupération de l’eau de pluie, utilisation de matériaux recyclable. Après autorisation, l’on peut faire pousser sur un petit espace ( le pied d’un arbre, une bordure d’immeuble, une jardinière…) quelques légumes, des fruits, des fleurs, des aromates…..Des micro-jardins pour se rencontrer, échanger avec l’aide de jardiniers-conseils venant de divers associations. Le permis vous sera délivré pour un an renouvelable.

Renseignements : Service jeunesse et politique de la ville.  04 50 95 57 75   Politique.ville[at]annemasse.fr  (remplacer [at] par @ )                Patricia Faure

© Oïkos Kaï Bios 2007-2018