Oïkos Kaï Bios Patrimoine Nature et Vie

Les Saints du jour

 25 juil St  Jacques le Majeur Apôtre (44);

St Christophe (3ème S.) Martyr en Lycie, St Patron des voyageurs  


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15 juil Saint Bonaventure 1217 à 1221 ?-1274 

Né à en Italie, il est fils de médecin. Il va étudier les Arts et Lettres à Paris. C’est à cette

occasion qu’il entre chez les frères mineurs à 22 ans. Il prend le nom de Bonaventure. Elève

intelligent et travailleur, il commence à enseigner en 1248. Il est nommé ministre général de l'Ordre des franciscains. Il œuvre à l’unité de l’ordre en Europe. En même temps il enseigne, prêche et écrit et accomplit sur l’ordre du Pape,  des missions diplomatiques. En 1273, le pape Grégoire X l’élève à la dignité de cardinal. 

Il meurt à Lyon en 1274, où il avait organisé un concile. Il laisse l’une des œuvres spirituelles parmi les plus importantes.

Il est fait docteur de l’église par Le Pape Sixte-Quint en 1587.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le calendrier des saints est disponible en page Racines chrétiennes

Oïkos Kaï Bios en ballade

Et si nous vivions nos dernières décennies ?

Oïkos Kaï Bios est allé assister le mercredi 19 juillet, au parc Montessuit à la séance de cinéma en plein air. « Demain », un film de Cyril Dion et Mélanie Laurent y était projeté. Le thème : dans la suite d’une étude faite par des scientifiques, l’humanité pourrait disparaître dans les décennies qui viennent, à cause de l’effondrement des écosystèmes. Six compagnons partent autour du monde pour voir et filmer les solutions trouvées à cette catastrophe prévisible depuis de nombreuses années.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partout des hommes et des femmes de bonne volonté, individuellement, avec leur entourage, leurs amis, inventent des solutions face à un système politico-économique uniquement occupé de la recherche du profit. Pierre Rabhi répètera une fois de plus dans ce reportage, que la croissance que l’on nous prône comme une solution est en fait le problème. Le film démontrent sans difficulté combien l’agriculture industrielle, détruit l’environnement et nous empoisonne mais aussi qu’il est possible de cultiver sans nuire et avec un bien meilleur rendement. Tous les autres secteurs sont passés en revue : l’habitat, les énergies renouvelables, l’éducation, le recyclage…..  avec la mise en place de solutions humaines et préservatrices de la planète. Les démarches proposées sont connues mais encore trop peu mise en œuvres pour contrebalancer les effets de la pollution : développer les énergies renouvelables, pratiquer la culture bio et consommer peu ou pas de viande, s’approvisionner le plus possible localement et dans les commerces indépendants, avoir recours aux banques solidaires, devenir des pros de la récupération, faire la transition de l’économie à l’écolonomie.

Pour plus d’informations sur les actions à entreprendre et pour trouver le film: https://www.demain-lefilm.com/apres-demain

Pierre Rabhi «  Vers la sobriété heureuse » et bien d’autres.

Attentats

 

1995 Paris : 25 juillet, Gare St Michel ; 17 août, Place Charles de Gaulle, 6 octobre, avenue d’Italie : 17 octobre RER C

1995 Villeurbanne, 7 septembre


2010 en Turquie, le 3 juin  à Iskenderun, près d'Antakya (Antioche), Mgr Luigi Padovese, chef de l'Eglise catholique de Turquie


2012, mars, Montauban et Toulouse

 

2015 Charlie Hebdo le 7 janvier , Montrouge le 8, supermarché Casher le 9 ;


2015 Villejuif, Aurélie Chatelain, assassinée en avril  par un islamiste qui avait le projet d’attentats dans plusieurs églises.


St Quentin-Fallavier le 26 juin ; Le Thalys le 21 août ; Le Bataclan le 13 novembre  ;


2016 Magnanville le 14 juin  ;  

Nice le 14 juillet ;  

St Etienne-du-Rouvray le 26 juillet;


Chez nos amis allemands, Berlin, marché de Noël le  19 décembre;


2017 le 3 février assassinat du Dr Rousseaux à Nogent-le-Rotrou  ; Attaque à la machette de militaires au Louvre


  Chez les Britanniques, le 22 mars à Londres;

en Russie, Saint-Pétersbourg, le 3 avril


 Le 4 avril, Paris XIème, Sarah Halimi


En Suède, le 7 avril à Stockholm;

en Égypte, le 9 avril à Tanta et à Alexandrie


Le 20 avril, Champs Élysées, un policier tué


 Le 22 mai, Manchester, 22 victimes et de nombreux blessés ;

le 26, Plateau d’Abou Tartour, Egypte, 35 pèlerins coptes assassinés, des blessés ;

le 3 juin, Londres, 8 morts, 48 blessés


Le 6 juin, attaque d’un policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris


Le 16 juin, meurtre de Hadas Malka, garde-frontière, Jérusalem


Le 18 juin, Lot et Garonne, un agriculteur est poignardé.

Lundi 19 juin, nouvelle tentative d’attentat sur les Champs Elysées : une voiture fonce sur un fourgon de gendarmes

Mardi 4 juillet, vers 2h30, un militaire de l’Opération Sentinelle a été poignardé à Montpellier

 

 Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches.

Vendredi 25 août

 

 

 

 

 

 

Journée des Animaux sans Foyer ISAR   à Annemasse

Oïkos Kaï Bios a dix ans

A lire en page "Presse", les 1ers historiques de nos actions depuis 2007

Nouvelles du mois

CORBEAUX et CORNEILLES

 

Parmi les diverses actions pour défendre la vie animale, Oïkos Kaï Bios s’engage pour le respect de la faune sauvage. En effet, le développement des espaces urbains menace son espace vital, sans compter la cruauté des hommes. Nous avons envoyé bon nombre de courriers contre la chasse, le massacre des loups, l’acharnement contre les sangliers, les blaireaux, les requins, l’exploitation des ours dans les fêtes médiévales, celle des lions, des tigres dans les cirques.....

En mai de cette année, nous avons participé à la consultation publique concernant les dates d’ouverture de la chasse pour la saison 2017-2018.


Nous sommes par ailleurs très attentifs au fait que le ministère de l’écologie considère nuisible beaucoup d’animaux sauvages : les corneilles, les pies, les blaireaux, les renards….liste non exhaustive.

Ainsi, des citoyens d’Annemasse ont demandé à la mairie que les corneilles n’aient plus droit de cité dans la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Voici la lettre que nous avons fait parvenir au maire le 23 mai 2017.

 

Monsieur le Maire,

                    

Nous lisons dans le Journal d’Information Municipale JIM n° 169, page 13, « Que faire contre la prolifération des corneilles ». Dans l’article, il est question de nuisance.

Nous avions déjà lu un article dans ce sens dans la presse en août 2016  (http://www.lemessager.fr/genevois/annemasse-au-perrier-les-corneilles-empoisonnent-la-vie-ia928b929n168105 ).

La corneille, comme le corbeau, sont des oiseaux nettoyeurs.

Elles vont donc où il y a des détritus, ce qui montre la malpropreté des gens mais aussi la gestion éminemment écologique de la nature.

Qualifier ces oiseaux de nuisibles est donc une grave erreur, idée et adjectif imputables il est vrai aux chasseurs et à la Préfecture.

 

Les corneilles font du bruit. Elles croassent, c’est leur nature. Est-ce pire que les deux-roues motorisés débridés lancés à vive allure ? le bruit sec des skateboards ? les clacksons, la musique à fond dans les voitures, dans les immeubles ? les hurlements des  enfants ?

 

Depuis quand la moindre herbe, le moindre oiseau, la moindre branche qui dépasse les alignements règlementés n’aurait-il plus droit de cité en ville ? N’y a-t-il pas encore assez de béton ? N’y a-t-il pas assez de bruits indésirables qui font, hélas, rarement l’objet de sanctions ? L’animal est, comme trop souvent, le bouc-émissaire.

 

Par ailleurs, l’article se termine ainsi : « la corneille est le principal prédateur du pigeon ». Nous savons que beaucoup se plaignent du grand nombre de pigeons en ville, et nous nous étonnons que l’on ne distribue plus de graines stérilisantes. La nature étant bien faite, elle n’a pas besoin de l’homme pour être régulée, et la corneille est une réponse à la surpopulation de pigeons. Nous ne voyons donc pas le sens de ces actions pour enlever les nids.

 

En outre, page 19, dans l’article intitulé « Au lieu de peindre les poubelles et de virer les nids de corneilles…. »,  un citoyen semble se poser la même question que nous.

La réponse de l’élu nous laisse sans voix « la ville s’investit pour la tranquillité publique, ce qui ne l’empêche pas d’agir contre les incivilités et les animaux nuisibles… ».

  d’une part, il nous semble que les incivilités sont le plus souvent réparées aux frais des contribuables, à moins que les règles n’aient changé. En effet, récemment, lors d’un Parlez-nous franchement, il nous a été répondu que verbaliser était inutile

  d’autre part, ranger au même plan corneilles et individus malveillants n’est rien moins qu’une nouvelle injustice faite aux animaux.

 

Nous vous remercions de l’intérêt porté à ce courrier

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos respectueuses salutations.

Association amie

La violence manifestée entre les hommes nous révolte et nous attriste tout autant que celle exercée sur les animaux et sur la nature. Dans le sens d’une amélioration des relations  interhumaines, nous avons le plaisir de relayer les activités de l’IFPS (Institut de Formation en Psychothérapie et Sexothérapie)  www.sexologieclinique-couple-formation.fr.