Oïkos Kaï Bios Patrimoine Nature et Vie

photo © Patricia Faure

« A la Saint Siméon, la neige et les tisons »

 

Une fois n’est pas coutume :

nous relayons un appel de fonds pour la restauration d’une église locale.

Il s’agit de l’église Saint Nicolas de Bonne Sur Menoge. Edifiée sur la Chapelle du château du XIIème siècle, son chœur date de la fin du Moyen-Âge.

La brochure est disponible à cette adresse (PDF à télécharger pour faire un don)

Attentats

     

2018

 

19 janvier : 2 gardiens de prison agressés à Borgo (Corse), l’un est touché à la gorge par un coup de couteau

11 janvier: 3 surveillants pénitentiaires de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) poignardés,  

 

2017


29 décembre :  10 chrétiens coptes tués en Égypte, plusieurs blessés, dans la banlieue sud du Caire

27 décembre, chez nos amis russes, explosion dans un supermarché de St Pétersbourg, 13 blessés

 

31 octobre, attaque à la camionnette à New York, 8 morts et 11 blessés

13 octobre, une femme de 79 ans qui aidait les clandestins a été poignardée par l’un d’eux à Oloron Sainte-Marie ; elle est dans un état critique.

12 octobre : au Caire (Egypte), attaque au hachoir, un prêtre copte assassiné, un autre blessé.

Jeudi 5 octobre, à  Nantes, un prêtre est menacé en pleine messe avec un révolver– l’arme était peut-être un pistolet d’alarme

Lundi 2 octobre, tentative d’attentat à Paris (XVIème)   

 Dimanche 1er octobre,

   Attaque au couteau à Marseille : 2 femmes ont été tuées, l’une égorgée

   Aux USA, fusillade lors d’un concert country à Las Vegas : 58 morts, plus de 220 blessés

       Au Canada, à

Edmonton, agression

d’un policier à l’arme blanche, puis une

camionnette fonce dans la foule : 5 blessés


Vendredi 15 septembre

    fin de matinée, attaque au marteau à

Chalon/Saône :

2 blessés graves

   attentat à Londres dans le métro à 8h20 :  29 blessés

    à Paris, 6h 30, station Châtelet, un militaire attaqué au couteau


Vendredi 25 août, deux attaques au couteau

à Londres contre des policiers : deux blessés

à Bruxelles, contre les militaires : deux soldats blessés

Lundi 21 août, Marseille, une voiture fonce sur deux abris bus ; 1 mort, plusieurs blessés

Vendredi 18 août, en Finlande, à Turku, un homme poignarde plusieurs personnes : 2 morts et 6 blessés

Jeudi 17 août, en Espagne, vers minuit une voiture fauche des piétons sur la   promenade de bord de mer à Cambrilis, l’après-midi une camionnette fonce dans la foule à Barcelone :  15 16 morts et plusieurs centaines de  blessés

Lundi 14 août, Sept-Sorts, Seine et Marne,  voiture-bélier dans une pizzeria :

1 mort et 13 blessés

Le 13 août, dans une église d’Annemasse, menaces lors d’un baptême : «Croyez en Dieu car vous êtes en danger» ; pour le Procureur de la République de Thonon Philippe Toccanier «Cet homme-là est une bombe à retardement qui n'était pas loin du passage à l'acte»

Mercredi 9 août, une voiture fonce sur des militaires à Levallois-Perret, 6 blessés dont deux gravement

Samedi 5 août, tentative d’attentat à la Tour Eiffel : un homme muni d’un couteau force le contrôle de sécurité

 

Vendredi 28 juillet,

Hambourg, attaque au couteau dans un supermarché, un mort et six blessés

Mardi 4 juillet, vers 2h30, un militaire de l’Opération Sentinelle a été poignardé à Montpellier

 

Lundi 19 juin, nouvelle tentative d’attentat sur les Champs Elysées : une voiture fonce sur un fourgon de gendarmes

 Lot et Garonne, le 18 juin, un agriculteur est poignardé, .

 Le 16 juin, meurtre de Hadas Malka, garde-frontière, Jérusalem

Le 6 juin, attaque d’un policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris

 Le 3 juin Londres :

    8 morts, 48 blessés


Le 26 mai, Plateau d’Abou Tartour, Egypte, 35 pèlerins coptes assassinés, des blessés ;

 Le 22 mai, Manchester, 22 victimes et de nombreux blessés ;

 

Le 20 avril, Champs Élysées, un policier tué

En Égypte, le 9 avril à Tanta et à Alexandrie

En Suède, le 7 avril à Stockholm;

Le 4 avril, Paris XIème, Sarah Halimi

 En Russie, le 3 avril, Saint-Pétersbourg,


Chez les Britanniques, le 22 mars à Londres;

 

Le 3 février 2017

assassinat du Dr Rousseaux à Nogent-le-Rotrou  ; Attaque à la machette de militaires au Louvre


  2016

Chez nos amis allemands, Berlin, marché de Noël le  19 décembre;


 StEtienne-du-Rouvray le 26 juillet; 

Nice le 14 juillet ;


 Magnanville le 14 juin 2016 

 

  2015

 Le 13 novembre,  Le Bataclan


 Le Thalys le 21 août ;


St Quentin-Fallavier le 26 juin ;


 Villejuif, Aurélie Chatelain, assassinée en avril par un islamiste qui avait le projet d’attentats dans plusieurs églises.

 

supermarché Casher le 9 janvier ;

Montrouge le 8,

 Charlie Hebdo le 7 janvier 2015


2014, septembre, Hervé Gourdel est assassiné en Algérie


  2012, mars, Montauban et Toulouse


  2010 en Turquie, le 3 juin  à Iskenderun, près d'Antakya (Antioche), Mgr Luigi Padovese, chef de l’Église catholique de Turquie a été poignardé

 

 1995  

Villeurbanne,7 septembre

  1995 Paris :

 17 octobre RER C

  6 octobre, avenue d’Italie :

17 août, Place Charles de Gaulle,

  25 juillet, Gare St Michel ;

 


 Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches.

Le bilan de la journée des Animaux sans foyer et celui de la Journée Mondiale des Animaux

     sont  à lire en page  

     "nos actions, bilans"

Les Saintes

du jour

22 févr

Bse Isabelle de France, sœur de Saint Louis (1270) ;

Ste Marguerite de Cortone (1297)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22 févr  

Ste Marguerite de Cortone (1297)

Née dans une famille paysanne de Toscane, elle perd sa mère à 7 ans. Son père se remarie ; elle sera rejetée par sa belle-mère.

Elle aura un enfant par un jeune noble qui lui promet le mariage.

Après la mort de ce dernier, elle se réfugie chez des Franciscains.

Ayant fait l’expérience de la Divine Miséricorde, elle se consacre à la charité et à la prière. En 1226, elle fonde à Cortone une communauté de femmes ainsi que l’hôpital de Sainte Marie du Pardon.

Elle meurt en 1297. Son corps toujours intact repose à Cortone, dont elle est la sainte Patronne. Elle y est l’objet d’une grande dévotion.

Benoît XIII la canonise en 1728.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 Le calendrier des saints est disponible en page Racines chrétiennes

Journée Mondiale des Forêts: action

 

 

 

 

rendez-vous

vendredi 23 mars 2018

Passage bleu à Annemasse

    

Chasse : attention, dangers !

Pour la Haute Savoie, les ARRÊTÉS en vigueur sont   accessibles sur le site Internet de la Préfecture .

plus de détails  en page "nos amis les animaux"


Notre  modèle de lettre pour l'arrêt de la chasse le dimanche, à envoyer au Président de la République, est disponible en page  "pétitions et lettres-types"

 

 


Association amie

La violence manifestée entre les hommes nous révolte et nous attriste tout autant que celle exercée sur les animaux et sur la nature. Dans le sens d’une amélioration des relations  interhumaines, nous avons le plaisir de relayer les activités de l’IFPS (Institut de Formation en Psychothérapie et Sexothérapie)  www.sexologieclinique-couple-formation.fr.

Nouvelles du mois

  Notre dernière contribution à une enquête publique

 

DEMANDE D'ENREGISTREMENT D'INSTALLATION CLASSEE POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT : Atelier d'engraissement de bovins SAS la Ferme de Saint-Martial.

           

Dossier à cette adresse

A Monsieur Philippe CHOPIN

Préfet de la Creuse

23000 GUERET

 

                                               Annemasse, le 16 décembre 2017

 

 

Monsieur le Préfet,

 

Notre association souhaite s’exprimer au sujet de la demande d'enregistrement d'installation classée pour la protection de l'environnement concernant l’atelier d'engraissement de bovins « SAS la Ferme de Saint-Martial » 

 

 INFORMATIONS CONTESTABLES et CADRE DE LA CONSULTATION

 

Concernant la forme de l’activité, nous remarquons, page 7/27 de la Note technique

« Pour l’orientation n°5 intitulée « Stimuler la production et la valorisation des ressources locales » l’atelier apportera sa contribution à l’action 21 « développer et promouvoir une agriculture alliant viabilité économique et respect de l’environnement » ........

En engraissant sur place des animaux, l’atelier permet aux éleveurs de valoriser leur difficile travail de naisseur. »

L’article de Creuse Agricole, à cette adresse , va dans le sens de la démarche de l’éleveur.

Or, comment peut-on mettre en avant ce type d’élevage, soit disant valorisant pour la filière agricole quand le sort des animaux n’est pas pris en compte. Pire, on ose évoquer le bien-être animal page 7/28 de la note technique.              

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       

L’engraissement des veaux dans ces tristes conditions est en effet bien loin du « veau élevé sous la mère » tandis que les vaches sont devenues des machines à produire auxquelles l’on arrache très vite leurs petits (https://www.l214.com/vaches ).

En outre, pour Pierre Chevalier, administrateur de SAS (source ), le projet serait « une référence nationale ».

Tout comme « la ferme des mille vaches » dans la Somme ces élevages concentrationnaires ne sont pas à l’honneur de l’agriculture de notre beau pays.

 

Quant à la présente consultation, elle est à replacer dans le contexte mentionné page 5/28 de la note technique :

« La SAS avait été autorisée par arrêté préfectoral du 8 janvier 2013 à exploiter les 1000 places de son atelier d’engraissement.

Le 5 aout 2016 cet arrêté a été suspendu.

Suite à cette suspension et pour poursuivre son activité, la SAS a déposé sous la rubrique 2101-1-d une déclaration d’exploiter les 400 places du bâtiment n°1.

Aujourd’hui la SAS dépose une demande d’enregistrement conformément à la rubrique 2101 -1-e. »

Ainsi, l’actuelle demande, en allant de 400 places en 400 places, est une manière de contourner la suspension mentionnée ; ceci nous interroge sur le respect de la loi.

 

 

IMPACTS SUR L’ENVIRONNEMENT

 

Ø  Les transports  

L’élevage est situé dans le Parc Naturel Régional de Millevaches en Limousin.

Comme l’indique le formulaire Cerfa, page 7/11, des déplacements sont prévus :

         « Livraisons des animaux : 90 /an

         Livraison de l'alimentation : 50 à 60 /an

·         Enlèvement des animaux : 35 /an » 

Les rotations de camions (plus de 150 par an) vont entraîner de la pollution et une dégradation accélérée des routes. A l’heure où les émissions de particules fines et de Nox sont pointées du doigt en ce qui concerne la santé publique et au-delà de la vision positive mentionnée page 20/28 de la note technique : « Néanmoins, les polluants atmosphériques se concentrent principalement auprès des sources d’émission et peuvent aisément se disperser compte tenu de la configuration assez ouverte et de la situation en point haut du secteur. La qualité de l’air reste donc globalement bonne sur l’ensemble du secteur», il est du devoir de chacun de s’interroger sur les conséquences de ce trafic routier.

 Nous développerons plus loin l’aspect du bien-être animal à ce niveau.

 

  Le fumier 

Nous notons, selon le plan d’épandage page 19/71, qu’une partie des surfaces proposées est impropre à l’épandage. En effet, le tableau page 33/71 indique que plus de 130 ha ne sont pas utilisables contre 197 ha où l’épandage est possible. Même si cela ne concerne qu’une période transitoire jusqu’au bon fonctionnement de l’usine de méthanisation, cela reste problématique.


Ø  La consommation d’eau 

Si nous nous en référons à la ferme des mille vaches dans la Somme, des déficiences avaient été constatées à ce sujet et nous craignons qu’il en soit ainsi à Saint Martial.

 Selon l’association L214, à cette adresse  

« Pour l’abreuvement aussi, le personnel doit utiliser le moins d’eau possible. Par exemple, les abreuvoirs sont noirs : ils devraient être nettoyés chaque jour, ils le sont tous les 15 jours, irrégulièrement, et sont donc très sales, car les vaches ont de la nourriture sur le museau et cet ensilage pourrit dans l’eau. ».

Nous craignons qu’une gestion de l’eau dans ce même sens ne soit préjudiciable au bien-être des animaux et à l’hygiène.

 

 

LES ANIMAUX

 

Comme nous l’avons mentionné plus haut, nous avons tendance à craindre le pire pour les animaux, la santé humaine et l’environnement. Si nous ne sommes pas opposés au progrès, la technicité souvent avancée est presque toujours l’occasion d’une dégradation de la situation, en particulier pour les animaux.

 

Ces veaux supporteront mal le transport : ils n'auront pas vu la lumière du jour pendant des mois, leur poids aura au moins doublé (« Leur croissance moyenne est de 1,5kg par jour », page 6/28 de la note technique, au paragraphe Capacités financières) et il leur sera difficile de se tenir debout et de se déplacer, leur anatomie ayant été déformée par le procédé d'engraissement.

 

En outre, le nombre élevé d’animaux augmente le risque sanitaire qui entraîne l’usage d’antibiotiques lesquels se retrouvent dans la viande ; ces médicaments participent à augmenter la résistance aux antibiotiques qui inquiète tant les médecins.

En référence, les articles de CIWF  et l’émission d’ARTE   .

 

Un autre point nous préoccupe vivement.

Nous lisons page 4/12 du dossier de présentation de L-PEA, 

« La  majorité  de  la  production animale sera  abattue  à  Ussel et  destinée  à  l'exportation  sur  les marchés   du   pourtour   de   la   Méditerranée  et  du  Sud  de  l’Europe.... »

Cet autre article de L-PEA mentionne :

« Au sujet de l’abattage des veaux (dernier paragraphe) Ils seront bien conduits, pour une faible part, vers l’abattoir d’Ussel qui pratique l’abattage sans étourdissement comme cela est noté dans le récent rapport d’inspection du Ministère de l’Agriculture. De même, l’abattoir de la SVA Jean Rozé pratique également et largement ce type d’abattage. La SVA Jean Rozé a précisé les termes de son engagement auprès de la SAS Alliance Millevaches, dans un article de presse très précis sur la question de l’abattage : http://www.lamontagne.fr/limousin/actualite/departement/creuse/2012/12/04/la-courtine-le-groupe-jean-roze-intermarche-s-engage-sur-le-centre-d-engraissement-de-jeunes-bovins-de-saint-martial-le-vieux_1360243.html  .

Les animaux seront donc abattus sans étourdissement.

  Nous nous permettons de rappeler que l’Union Européenne a interdit en 1979 ce mode d’abattage qui perdure néanmoins du fait de dérogations. En annexe, un article de la Fondation

Brigitte Bardot à ce sujet .

 

Pour information, des pays comme la Suisse ont fait un autre choix ; l’abattage rituel y est interdit depuis 1893 grâce à une pétition organisée par les vétérinaires et les bouchers, laquelle a été suivie d’une initiative populaire. Comme c’est toujours l’usage dans ce pays qui est une vraie démocratie, le peuple a alors validé l’interdiction (source Dr De Peretti).  

 Outre les souffrances des animaux lors de leur abattage, les risques de contamination sont avérés comme l’explique le document du Dr De Peretti, vétérinaire, à cette adresse https://vigilancehallal.com/wp-content/uploads/2015/03/Les-risques-sanitaires-lie%CC%81s-a%CC%80-labattage-halal-1.pdf. En complément, la vidéo explique le cas de cet enfant lourdement handicapé après avoir mangé de la viande d’un animal ainsi abattu, ainsi que l'article https://vigilancehallal.com/2012/10/19/halal-de-plus-en-plus-de-produits-contamines-carrefour-champion-retrait-de-steaks-haches-contamines-a-la-bacterie-e-coli/


En plus de la souffrance des animaux, c’est un grave souci de santé publique.

Il est étonnant que ceci ne pose pas un problème moral aux autorités ou à l’éleveur. 

 

 

IMPACTS SUR L’ECONOMIE et sur la société

 

Comme nous pouvons le lire page 9/11 , à la rubrique Commentaires libres du Cerfa :

« .......................

L'utilisation du batiment n°2 vide est la seule solution pour pérenniser la ferme qui reçoit des soutiens de la population.

Ce projet a été initié sur un territoire en voie de désertification et de paupérisation. Ses incidences vont au delà de la performance technique et économique puisqu'il a contribué à rompre l'isolement professionnel des éleveurs et à accroitre le dialogue avec la société civile.

Les premiers résultats techniques obtenus avec l'exploitation du batiment n°1 sont des plus encourageants et sont regardés avec intérêt par de nombreux autres éleveurs qui souhaitent accroître eux aussi la valeur ajoutée de leur production. »

 

Cette course au toujours plus qui entraîne la fin des petites exploitations est aussi catastrophique au niveau humain, et ce ne sont pas les quelques emplois soi-disant créés par l’élevage intensif qui vont justifier de telles dérives.

En effet, selon les producteurs de l’AMAP des Courgettes qui regroupe des producteurs de l'Allier, de la Creuse et du Puy-de-Dôme « …. rappelons qu'en élevage classique, il faut 2.1 personnes pour 50 vaches (ferme française moyenne), soit 42 emplois pour 1000 bêtes au lieu des 3 emplois de la ferme des 1000 veaux. Si l'on voulait vraiment créer de l'emploi avec des

subventions publiques, on aurait pu créer 20 fermes classiques et créer ainsi 42 emplois en aidant ces éleveurs à l'installation.» (article à cette adresse ), mais cela eut été une solution humaine.

 

La perte de qualité de la viande produite est un autre aspect négatif de ce type d’élevage. C’est une atteinte profonde à notre gastronomie, à notre patrimoine.



Pour terminer, à la marge de l’enquête, mais néanmoins en lien

LA CONSOMMATION DE VIANDE est un vrai problème de santé publique

 

Nous nous interrogeons sur le besoin toujours croissant de production de viande.

La consommation de viande rouge est,

Ø  selon l’OMS, probablement cancérogène (http://www.who.int/features/qa/cancer-red-meat/fr/ )

Ø  à l’origine de maladies cardiovasculaires (https://www.alternativesante.fr/maladies-cardiovasculaires/la-flore-intestinale-le-lien-manquant-entre-consommation-de-viande-et-cancer )

.....liste non exhaustive.

 

En outre, la production intensive de viande porte atteinte à l’environnement, comme le mentionne le directeur de CIWF (Compassion in World Farming) : « Sans biodiversité dans les écosystèmes, la capacité des générations futures à se nourrir est sérieusement compromise. C'est pourquoi nous avons aujourd'hui besoin d'une révolution alimentaire et agricole. Le système alimentaire actuel n’est pas durable. L'argument selon lequel nous pouvons tout simplement intensifier la production pour nourrir la population croissante est absurde. »


 

Les seuls points positifs sont

Ø  l’élevage sur paille (paillage quotidien, page 11/28 de la note technique)

celui-ci limite les effets négatifs sur l’environnement dont la production de gaz à effets de serre par ailleurs et le confort est accru pour les animaux par rapport au caillebotis

Ø  « le bois a été privilégié pour la construction de l’ossature et des charpentes des

bâtiments », page 14/28 de la Note technique, la bonne ventilation des bâtiments (façade ouverte, hauteur de la charpente, page 20/28)

Ø  l’installation de panneaux photovoltaïques ainsi que la méthanisation. En effet, nous

lisons page 7/28 de la note technique : « Pour l’orientation n° 6 « Devenir un territoire à énergie positive » : La mise en place de panneaux photovoltaïques sur toutes les toitures et la méthanisation par MéthaEnergie 23 du fumier sont totalement en cohérence avec cette orientation. L’atelier pourra contribuer à un réseau de références utiles à d’autres porteurs de projet du territoire. »


Toutefois, ces éléments ne contrebalancent en aucun cas les nombreux désavantages d’un tel projet. 

 

 

En conclusion

 

Une telle concentration d’animaux est préjudiciable à tous les niveaux.

Nous nous opposons à l’aspect « exportation vers les pays du pourtour méditerranéen » de la SAS la Ferme de Saint-Martial.

Nous souhaiterions que la ferme actuelle soit convertie en élevage biologique de taille humaine avec assurance d’abattage des animaux avec étourdissement, comme l’exige la loi européenne et la loi française (nouvel art. 515-14 publié au JO du 17 février 2015, loi modernisant le statut juridique de l'animal dans le Code civil, l'animal est enfin reconnu comme un "être vivant doué de sensibilité")

 

 

Nous vous remercions de l’intérêt porté à ce courrier,

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, nos salutations respectueuses.

 

 

Pour l’association,                                    les membres cofondateurs


COMPLEMENTS

Autres dérives de l’élevage intensif et de la multiplication des vaccinations qui affaiblissent les organismes : la vaccination obligatoire contre la fièvre catarrhale ovine (FCO).

Les éleveurs de Haute Savoie et du Jura se mobilisent, comme ils l’avaient fait en 2008.

Détails à cette adresse et dans ce document.

Pétition à signer en ligne  https://www.mesopinions.com/petition/animaux/petition-liberte-vaccinale-contre-mesures-mises/37356

© Oïkos Kaï Bios 2007-2018